Les Bassa du Wouri réclament la tête de Mme Foning

 

 

 Elections partielles - Douala Vè


Le président de la commission départementale de campagne du Rdpc dans Douala Vè à l’épreuve du terrain.

 

La délégation de la commission départementale du Rdpc dans le Wouri était l’hôte des Sa’a du Wouri samedi 18 octobre 2008. Conduite par son président Camille Ekindi, la délégation est allée à la rencontre de l’organisation des Bassa du Wouri, dénommé Sa’a. Cette prise de contact a eu lieu au Pk 13, chez l’un de ses patriarches, le magistrat retraité Elame Dipoko. D’emblée, le président Camille Ekindi a donné les raisons cette rencontre. « Lors des dernières élections couplées, le canton Bassa a fait le plein de ses voix au Rdpc. Il est question de rempiler pour confirmer la victoire du Rdpc dans cette circonscription et prouver que nous ne sommes pas un parti qui gagne par la tricherie».  Si les élites Bassa du Wouri réunies à l’occasion se sont félicitées de l’intérêt que leur a accordé l’équipe de campagne du Rdpc, ils en ont profité pour exprimer leur ras le bol. « Depuis 2003, nous avons un mal qui mine le canton Basssa du Wouri. La succession à la chefferie. Le 31 août 2007, le premier ministre nous a imposé un chef, on a déduit que malgré toutes nos démarches, le Rdpc est à l’origine du mal qui mine notre canton», a déclaré Songo Moussongo, le secrétaire général des Sa’a. Avant de poursuivre. «Si le Rdpc veut le soutien  du canton Bassa, nous avons une seule condition : Tout sauf Foning (Tsf). Nous aurions souhaité qu’elle soit de cette délégation pour le lui dire de vive voix». On reproche à la tête de liste Rdpc d’avoir utilisé son entregent pour s’immiscer dans les batailles de succession de cette chefferie.

En réponse le président Camille Ekindi a dit qu’il ne s’agit pas d’une question de personne mais une question du parti. «Merci pour votre franchise. Nous allons nous faire le devoir de transmettre vos doléances à qui de droit avec la même force que vous l’avez évoqué. Toutefois, cette candidate est la tête de liste du Rdpc et on ne peut pas la changer. Il faut que la raison l’emporte». Mais les élites du canton Bassa du Wouri exigent que leurs doléances soient prises en compte au-delà des élections. «Le 26 octobre n’est qu’une étape dans la vie des Bassa du Wouri. Nous souhaitons dans la répartition des postes à l’exécutif communal qu’on n’oublie pas les fils du canton Bassa », dira Henri Njocke. Et de poursuivre, «comment expliquer que dans les mairies de Douala IIIè et Douala Vè  aucun de nos fils n’est maire. Pourtant la loi protège aussi les minorités. Nous devons pas être victime de notre hospitalité légendaire».

Les élites Bassa du Wouri ont aussi profité de la présence de Dayas Mounoume, directeur général du Port autonome de Douala et Camille Ekindi, directeur général du Crédit foncier et de Gilbert Ndouka Moundou, adjoint au délégué du gouvernement de Douala pour plaider pour les problèmes de chômage dont sont confrontés les fils de ce canton. Toutefois, ils ont réclamé « que le Rdpc fasse le vrai rassemblement dans ce canton», car ils se sentent écartés, souligne le chef Logbessou. Toutefois, le président Camille Ekindi a usé des arguments pour convaincre cette faction majoritaire et dissidente de l’autorité traditionnelle au trône dans ce canton pour qu’elle se mobilise derrière la liste Rdpc. «Je ne peux pas vous promettre qu’un fils sera maire. Mais je peux vous assurer que le canton Bassa est mieux représenté dans la liste du Rdpc avec 7 personnes sur les 61 et aucun ne figure dans la liste Sdf ». En plus il a précisé l’enjeu de cette élection. « Le sénateur de Douala peut sortir dans un arrondissement où le conseil est entièrement Rdpc». Au final, l’organisation Sa’a a promis de mettre de l’eau dans son vin et a dit à Camille Ekindi que sa mission ne sera pas aussi aisé.

Mathieu Nathanaël NJOG, article publié dans le Messager

 

Mardi 21 octobre 2008 2 21 /10 /Oct /2008 22:26

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×