Manoeuvres préélectorales

Manoeuvres préélectorales document 1

 

 

 Objet : Manœuvre préélectorales.                                                                            

                                                                                 A son excellence, Monsieur

                                                                                   Paul Biya, Président de la république du Cameroun

                                                                                       Président national du R.D.P.C.  



Excellence,

 C’est avec beaucoup d’amertume que nous membres de l’association NSA’A du Wouri regroupant des élites et forces vives du canton Bassa du Wouri, venons par la présente auprès de votre illustre personnalité, présenter la situation de notre peuple à l’aube des prochaines  échéances électorales aussi bien au niveau national qu’au sein de notre grand portion.

Excellence, le département du Wouri est composé de trois entités sociologiques : les bassa, les Bako ko et les Douala. Les répartitions des postes politiques dans ce département devant respecter cette réalité pour une cohabitions pacifique, synonyme du développement tout azimut au lieu de l’exclusion que nous subissons : les quartes (04) investis aux sénatoriales dans le Wouri sont Douala

Contrairement à une opinion qui a eu cours dans l’histoire du peuple bassa du Wouri selon laquelle il a toujours milité dans l’opposition, en l’occurrence l’U.P.C. , il n’en à jamais été question. Peuple pacifique et pacifiste, les BASSA DU WOURI dans ce parti dans les années 50 et 60 ont été plus des victimes que des bourreaux  au vu des assassinats dont ils ont été victimes leurs militantismes qui a toujours été sans failles dans l’U.N.C. d’abord ensuite le R.D.P.C.  partis au pouvoir devrait leur permettre d’y avoir des représentant à un haut niveau et évidement d’adhérer comme tous les autres peuples aux idéo des grandes réalisations , ils sont réduit et maintenus aux rôles subalternes dans le partis et le remplissage des listes aux prix des courbettes toute honte bue

Peuple minoritaire, autochtone dans une mégalopole comme douala les pouvoirs public se doivent de les protéger en promouvant son intégration a tus les niveaux dans les instances dirigeante de notre pays Surtout que ses dignes fils ont des compétences certaines qui peuvent les permettre aussi de rendre des services nobles à la nation camerounaise.

Notre peuple n’est donc pas un Phoenix pour qu’il se détruise et renaisse de ses cendres. C’est bel et bien un peuple qui ne demande qu’a apporter sa contribution bien que modeste, à l’édification d’une Nation camerounaise forte et prospère.

Le peuple bassa du Wouri n’est pas absent comme le présentent certains rapports administratifs et politiques. Il est bien présent. Plutôt il est repoussé par les autres qui occupent pourtant son espace géographique paisiblement et ceci, pour des intérêts égoïstes. Malgré les efforts par lui déployés pour un militantisme digne de foi, il n’est pas admis par ceux qui croient être plus introduits dans les sphères de grandes décisions.

            Aujourd’hui les sénatoriales, demain les législatives, les municipales et les régionales. Ou est donc la place des ressortissants du peuple bassa du Wouri au moment ou la mise en place des nouvelles institutions passent  à sa phase politique ?

Excellence, prier de voler au secours d’un peuple qui veut aussi servisse sa Nation dans le strict respect de ses aspirations profondes. Il est fatigué de se soumettre aux contraintes des autres qui passent pour des faiseurs de rois et choisissent  à ses lieux et places des gens qui sont certes des militants, mais qui n’ont pas de capacités de représentation requises.



Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×